mardi 10 novembre 2015

"Dans les eaux du lac interdit" de Hamid Ismaïlov

Pour le cercle de lecture du mois de novembre, ma libraire nous a proposé de lire "Dans les eaux du lac interdit" de Hamid Ismaïlov, paru aux éditions Denoël. C'est ce que j'aime avec ses choix de lecture, elle nous fait découvrir des auteurs dont je ne soupçonnais pas l'existence.

***



***

Titre : "Dans les eaux du lac interdit"
Auteur : Hamid Ismaïlov
Traducteur : Héloïse Esquié
Genre : conte
Editeur : Denoël
Parution : 2015 / 126 pages
ISBN : 978-2-207-12592-2


Ce qu'en dit l'éditeur : "Il est interdit de se baigner dans le lac, les anciens parlent depuis toujours du danger des radiations. Seul Yerzhan, persuadé de sa chance insolente, s'y risque.

Un voyageur anonyme a pris place à bord d'un train pour un interminable voyage à travers les steppes kazakhes. Le train s'arrête dans une toute petite gare et un garçon monte à bord pour vendre des boulettes de lait caillé. Il joue Bramhs au violon de manière prodigieuse, sortant les passagers de leur torpeur. Le voyageur découvre que celui qu'il avait pris pour un enfant est en fait un homme de vingt-sept ans. L'histoire de Yerzhan peut alors commencer...

A travers ce conte envoûtant, l'auteur nous livre une parabole glaçante sur la folie destructrice des hommes et la résistance acharnée d'un jeune garçon qui voulait croire en ses rêves."


Avis : Je me suis laissée emportée par la lecture de ce conte. J'étais semblable au voyageur dans le train, avide de connaître l'histoire de cet homme qui parait être un enfant. Que lui était-il arrivé ?
Et nous voilà transportés dans un monde aride, sauvage, mais tout de même chaleureux et plein de vie. Les personnages sont bien brossés, je les ai imaginés sans peine.

Les explosions qu'ils entendent au loin semblent, justement, lointaines alors qu'elles vont impacter de manière irrémédiable leurs vies.

Cette histoire est l'occasion pour l'auteur de brosser un tableau de la vie dans ces contrées et par là même les caractères des hommes. Il m'a captivé sans problème.

De nombreuses chansons parsèment le texte et j'aurais bien aimé en connaître le rythme. Je me suis contentée de celle du texte.

Pour découvrir un peu le décor et laisser votre imagination s'envoler, voici un extrait : "Pour quelqu'un qui n'a jamais vécu dans la steppe, il est difficile de comprendre comment il est possible de survivre au milieu d'un tel désert. Mais ceux qui y vivent depuis des générations savent que la steppe est riche et changeante. Que le ciel au-dessus est multicolore. Que l'air tout autour est fluide. Que la végétation est variée. Que les animaux qui la parcourent et la survolent sont innombrables."


2 commentaires:

  1. Si vous le lisez, n'hésitez pas à venir me dire ce que vous en avez pensé !

    RépondreSupprimer